Quoi qu’on dise !

Quoi qu’on dise
Celui qui accepte le crime
Et tolère qu’il assiste aux torts
Il ne vit que du mensonge et du mime
En acceptant qu’on lui mette les mors

Le cœur espère
L’âme désire
Le pauvre boit l’amer
L’innocent pleure et soupire
L’arrogant ne fait que braire
Je veux les voir tous mourir

À la place d’un jardin plein de fleurs
J’aimerais voir un jardin des mots
Et chaque mot soupirant et en pleurs
Parlera en cette vie du pauvre et de ses maux

J’aimerais voir un mot parmi les mots crier son dégoût
Et raconter la finitude des arrogants et des fous
Qui ont détruit la dignité, et qui au pauvre ont brisé le cou
Qui se lèchent les babines et agissent comme des loups

Quoi qu'on dise

Poème de Mohamed TIZI, poète algérien

Mohamed TIZI

Décovrez plus de 200 écrit de l’auteur sur atramenta.net

Autres écrits de l’auteur

Questionnements et pensées (Monostiche)
Le pauvre et la mer
Ridiculisme
Coucher et lever de soleil (haïkus)
Un monde qui fait rire
Paroles d’un enfant

Disponibles également sur l’oasis des artistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *